REIMS - 21 août 1939 - Les manoeuvres de l'aviation de Chasse commençant aujourd'hui - les pilotes du Groupe 2/4 constitué le 15/5/39 à partir des Groupes 1/4-1/5-2/5 ont été pour la durée des manoeuvres rendus à leurs Escadrilles d'origine.

- 23 août 1939 - Fin des manoeuvres et retour dans les Bases d'origines de toutes les formations y participant, en raison de la situation extérieure: visées allemandes sur Dantzig.

- 23 - 27 août - Le GC 2/4 se prépare à partir en campagne. A l'escadrille on est désolés de laisser derrière soi le très beau bar qui ornait la salle pilote...
Il est destiné à tomber aux mains des Anglais qui doivent venir occuper le terrain...il aura sans doute même auparavant fait l'affaire de quelque "basier" Rémois. Triste chose que la Guerre! Dire que ce bar valait 4.000 francs ( mais il nous a été gracieusement offert) - Malgré l'excitation du proche départ, on éprouve quelques regrets d'abandonner les beaux locaux propres de l'Escadrille, qu'on avait commencé à orner amoureusement  (c'est le Commandant d'Escadrille qui parle...), car il ne connait pas de race plus flemmarde que celle des pilotes de la chasse !

- 28 août 1939 - Le Groupe 2/4 quitte REIMS - l'échelon roulant est parti à 4 heures du matin le 27 - Les taxis, (à l'Escadrille 13 Curtiss et 1 Potez 631) à 14 heures le 28 - direction XAFFEVILLERS près de RAMBERVILLERS (Vosges) - 45 minutes de vol - 14 heures de route pour le convoi roulant - Combien de jours plus tard pour le courrier de nos Femmes et de nos petites Amies.....?

L'installation au cantonnement de ROVILLE se déroule en pleine nuit, dans un léger foutoir, sous la direction du Sous-Lieutenant CUNY, 3ème à l'Escadrille - Je passe presque sous silence les effaçages de piste de CARRERE, SAILLARD, COISNEAU sur Curtiss, de JEAN sur Potez 631 - Un jeune pilote se posant pour la première fois sur une piste nouvelle un peu moins grande que celle de REIMS, ne peut pas se poser normalement - Il doit "remettre ça" COISNEAU n'hésite pas, quand à lui à rentrer les volets juste sur les arbres d'en face dont il vient courber les sommets d'un vent impétueux.
Réflexion satisfaite de COISNEAU, les taxis une fois rangés à l'orée du bois que la "3ème" a reçu en partage: " il n'y a tout de même rien eu de cassé" ! - Comme si c'était fatal ou indispensable.


- 29 août 1939 - VINCOTTE, Lieutenant en premier et Commandant en second l'Escadrille joint à ses absorbantes fonctions celles d'officier chargé des transmissions - Il semble qu'il se complaise infiniment mieux au P.C. du Groupe qu'à l'Escadrille -
Cela lui vaut d'ailleurs une liaison en taxi au Q.G. du Groupement 22 à VELAINE en HAYE .

 - 30 août 1939 - CUNY est envoyé au C.R. de SAVERNE, afin d'apprendre leur métier aux réservistes de là-bas - Il part "pour quelques jours" - Quand le reverra-t-on - Prudent il emmène avec lui son phono, ses disques (qui mettaient tant d'ambiance à l'Escadrille), son whisky et.... ses carnets de vol. Les pilotes qui savent les dangers qu'il va courir dans cette zone avancée, lui payent le Pot de l'Adieu.

- 31 août 1939 - VINCOTTE poursuit la liste de ses exploits aériens: 2ème liaison profitable au sein du Q.G. du Groupement 22 où règne le Colonel DUMENE qui a pour adjoint le Lieutenant-Colonel BOURDIER.

 

 Septembre 1939